Médiation en Milieu Carcéral

Qu'est-ce que c'est ?

Il s'agit d'une alternative à la justice punitive: la justice restaurative.

Lors d'un procès, la question du COMMENT de l'acte commis est traitée, et un travail de "réparation" est effectué en fixant une peine de prison nécessaire.
La question du POURQUOI du passage à l'acte n'est pas évoquée (seulement 10% des procès l'évoquent). Néanmoins cette question est nécessaire pour donner du sens à la peine, dans la perspective d'un travail de "reconstruction".

Les actions de Médiation Canine et/ou Equine en milieu carcéral telles que nous les proposons accompagnent un processus de conscientisation et de responsabilisation du passage à l'acte (sans quoi aucune reconstruction n'apparaît possible), développent une motivation à se réinsérer, et créent un mieux-être physique et psychologique.

Il s'agit alors de réconcilier la personne avec elle-même, en abordant ses blessures et souffrances non contenues dans la société; société souvent vécue comme dysfonctionnelle et où les besoins fondamentaux ne sont pas satisfaits.

En ce sens, ce n'est pas une démarche de pardon, mais de compréhension et de résilience. Elle participe d'une part à un apaisement, favorisant une baisse de l'agressivité, de la rancoeur, du ressentiment, à l'encontre d'eux- même, des co-détenus et du personnel carcéral (symbole sociétal), et d'autre part elle contribue à l'alternative entre justice punitive et restaurative.

Sensible à la notion de justice et d’équité, Valérie, membre de la Communauté à l’INAVEM, a pu rencontrer Mr Goetz, alors directeur de la Maison Centrale de Poissy, initiateur d’actions en Justice Restaurative*, et mettre en place un projet de Médiation Canine et Equine au sein de la Centrale.

Initiée et soutenue en 2013 par la Fondation Sommer, l’activité est maintenant pérenne (avec la construction de boxes au sein de la prison) et s’étend sur d’autres structures, via le SPIP (Service pénitentiaire d’Insertion et de Probation) de Versailles :

  • l’SEEPM (établissement pour Mineurs) de Porcheville,

  • la MAF (Maison d’Arrêt pour Femmes) de Versailles, 

  • Au Haras de la Fresnay auprès de personnes placées sous main de justice.

 

*L’IFJR (Institut Français pour la Justice Restaurative) crée en 2013 propose des mesures de justice restaurative offrant un espace inédit de paroles et d’échanges sur les ressentis, les émotions, les attentes des participants concernés par le crime : les auteurs, les victimes, la communauté (famille, amis, collègues, membres de la société).  

SE RECENTRER

SE RECENTRER

Dans l'instant présent

Cheval

récepteur

Mieux se connaitre

Dans le reflet renvoyé

Cheval

révélateur

S'ajuster

Sans comparer, ni juger

Cheval

tuteur

PANSER SES PLAIS

Dans son empathie

Cheval

soigneur

C'est pour qui ?
  • Centre de détention

  • Maison d’arrêt

  • Maison centrale

  • SEEPM

  • Personnes placées sous main de justice

Informations

Devis sur demande

 

Pour plus de renseignements contactez Valérie au  06 27 63 07 78 

Où ?

Sur le lieu carcéral

 

ou 

 

au 

Le Haras de la Fresnay

11, rue Saint Matthieu

78550 Houdan

 

​A seulement 45 minutes de Paris dans les Yvelines.

Facilement accessible en train ; la gare d'Houdan se situe à seulement 3 minutes à pieds du Haras.

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle

© 2020 Equus - Le Haras de la Fresnay - Houdan - France - 06 27 63 07 78